Associations soutenues

 

Cette année, les Saturnales 2017 ont au centre de leurs préoccupations trois associations caritatives.

 

Le comité et les responsables de la sous-commission Association ont choisi les critères d’inclusion suivants :

  • Les associations choisies devront œuvrer pour une cause sociale ou humanitaire
  • Les associations choisies doivent pouvoir être en mesure de proposer un projet précis afin que l’association des Saturnales puisse être le partenaire qui le finance.
  • Choisir au moins une association genevoise

 

Media Espoir

« Sauver un enfant, c’est sauver le monde »

logo Media Espoir

 

Association Media Espoir
2, rue de la Poste
74000
Annecy
http://www.mediaespoir.org/

 

Présentation

 

L’association Media Espoir est basée au Rwanda depuis l’année 2000 afin de venir en aide aux enfants des rues.

Elle réalise ses objectifs en se basant sur trois règles simples :

  1. Aucun frais de structure, aucune charge administrative, aucun frais de voyage n’est prélevé des dons perçus par l’association. Tous ces frais sont supportés par les bénévoles de Média Espoir
  2. Venir en aide à des petites unités autochtones, dont un contrôle annuel est effectué sur place afin d’assurer le développement, l’efficacité et l‘honnêteté des projets
  3. Un engagement à long terme afin que les enfants aient toutes les chances de s’intégrer à la vie sociale de leur pays.

Ces règles permettent d’assurer aux donateurs que 100% des dons sont transmis sur le terrain au bénéfice des enfants.

Divers projets ont été réalisés par Media Espoir depuis sa création en 1997, tels que l’accueil et la prise en charge d’enfants des rues prenant en charge les soins, l’habillement et la scolarisation de ces enfants ou encore la construction de foyers d’accueil.

Projets soutenus

 

Notre association s’engage à soutenir financièrement deux projets en collaboration avec Media Espoir :

 

1) L’ameublement d’un foyer d’accueil d’enfants (selon le projet OPDE – Butare*) :

  • Valeur du projet : 4’500 CHF
  • La construction d’un 3ème foyer d’accueil est en cours et sera terminée d’ici la fin d’année 2017. Cette construction est totalement financée, cependant il manque encore tout le mobilier nécessaire à la vie d’une trentaine d’enfants.
  • Les Saturnales 2017 souhaitent fournir le financement nécessaire à l’ameublement de ce foyer, à savoir : 30 lits et matelas en mousse, 6 armoires de rangement, 2 grandes tables de réfectoires ainsi que 8 bancs.
  • Tous ces matériels sont fabriqués sur place pour une dépense évaluée à 4’500 CHF.

 

*Pour plus amples informations sur le projet OPDE – Butare, cliquez ici !

 

2) L’achat d’une parcelle et la construction d’une maison (selon le projet OPDE – Butare*)

 

  • Valeur du projet : 6’500 CHF
  • Média Espoir suit une politique de réinsertion des jeunes des foyers à la vie sociale au Rwanda. Au terme d’une formation professionnelle, Média Espoir soutient la construction de maisons traditionnelles destinés en priorité à des jeunes adultes sortant du foyer d’accueil.
  • Les Saturnales 2017 souhaitent fournir le financement nécessaire à l’achat d’une parcelle et à la construction d’une maison traditionnelle.

 

*Pour plus amples informations sur le projet OPDE – Butare, cliquez ici !

 

 

 

Happy Kids

« Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village »
Selon un proverbe africain

logo Happy Kids

Association Happy Kids
Chemin des Planches 20
1008 Prilly
Tél. +41 21 544 21 33
http://www.association-happykids.org/

 

Présentation

 

La vie nous a fait rencontrer des personnes magnifiques qui avec cœur, passion, enthousiasme et dévouement se sont engagées dans différentes actions ayant toutes pour but de redonner le sourire à des enfants défavorisés dans le monde, d’en faire, tant que possible, des happy kids. Actives sur le terrain et concentrées sur la poursuite de leur objectif, ces personnes sont bien placées pour définir leurs besoins financiers mais n’ont souvent pas le loisir et les opportunités de réunir les fonds nécessaires.

Fort de cette constatation, l’Association Happy Kids a été créée en 2007 et s’efforce de rassembler des fonds pour différents projets. Son objectif premier est de créer une chaîne de solidarité où chaque maillon (familles, amis, bénévoles, donateurs) contribue à sa façon. Les dons sont les bienvenus mais les idées, les propositions, les bouts de temps, les bonnes volontés le sont tout autant, aidant à forger un nouveau maillon de cette chaîne.

Projets soutenus

Au nom de l’Association des Saturnales 2017 et en collaboration avec Happy Kids, nous avons décidé de soutenir financièrement deux projets qui ont retenu notre attention :

 

1) Rémunérer une institutrice et une assistante dans un bâtiment scolaire au Rajasthan sur une période d’un an

 

  • Valeur du projet : 2’500 CHF
  • A Sawai Madhopur – un petit village au fond du Rajasthan où l’association Happy Kids développe un programme de lutte contre les infanticides – la construction d’une classe d’école et ses toilettes a démarré sous le financement d’un généreux donateur. Celui-ci offre le bâtiment et le matériel. Cette classe sera utilisée en journée comme jardin d’enfants en offrant scolarité, éducation et l’apprentissage des premières notions d’hygiène à des enfants de 3 à 5 ans. Le soir, cette classe offre la possibilité aux mamans d’apprendre l’écriture et la lecture ainsi que des cours aux adolescents.
  • Le matériel et le bâtiment étant financés, il manque néanmoins des fonds pour rémunérer le personnel de cette école.
  • L’Association des Saturnales souhaite prendre en charge le salaire du personnel sur une durée de un an. Nous soutiendrons les charges d’une institutrice ainsi que de son assistante.
  • Le budget annuel des charges d’une institutrice et d’une assistante s’élève à 2’500 CHF.

 

2) Rémunérer une institutrice spécialisée à Chennai en Inde.

 

  • Valeur du projet : 6’000 CHF
  • A Chennai, le salaire annuel de l’institutrice spécialisée du jardin d’enfants du bidon-ville de Ghandi Naghar s’élève à 300 CHF par mois, donc 3 600 CHF par année. Ses deux assistantes gagnent chacune 100 CHF par mois, donc 2 400 CHF annuellement. Elles s’occupent de 30 à 40 enfants, leur apprennent l’anglais, la sociabilisation dans un groupe, l’hygiène, des chansons, des jeux. En résumé, l’éducation que tout enfant est en droit de bénéficier.
  • Le budget annuel des salaires de l’institutrice et ces assistantes s’élèvent à 6 000 francs.

 

Pour plus ample informations sur l’association Happy Kids ainsi que leurs projets cliquez ici ! :

 

 

Association des Amis Suisses de Vesadel

 

Logo AASV

Association des Amis Suisses de Vesadel
Clément Magneant
3 Place de la Taconnerie
1204 Genève
www.aa-sv.com

 

 

Présentation et Projet soutenu

 

L’Association des Amis Suisses de Vesadel (AA-SV) est une association à but non-lucratif, fondée en 2012, dont la mission consiste à lutter contre la déscolarisation et le trafic d’enfants dans la commune de Zé, au sud du Bénin.

Pour atteindre son but, à savoir réduire le nombre d’enfants vendus et exploités ainsi que permettre la scolarisation du plus grand nombre d’enfants possible, l’AA-SV réalise plusieurs actions.

  • Premièrement, elle organise des campagnes de sensibilisation auprès des familles de la commune, car dans la plupart des cas, les parents ne sont pas conscients de la gravité de la situation. Ils ont souvent tendance à tomber dans le piège des trafiquants d’enfants qui leur promettent un apprentissage ou des études dans une université de Cotonou.
  • Deuxièmement, l’AA-SV re-scolarise les victimes du trafic au sein de l’école alternative, fondée en 2003. Ses enseignants sont sensibilisés aux différences de niveau des élèves au sein d’une même classe, dues au fait que certains ne sont jamais allés à l’école par le passé.
  • Enfin, l’AA-SV aide les jeunes ayant trop de retard par rapport au système scolaire public à accéder à des places d’apprentissage.

La capacité d’accueil maximale de l’école est de soixante enfants, répartis en deux classes en fonction de leur niveau scolaire. Pour être admis au sein de l’école, les enfants doivent être âgés de 9 à 14 ans et répondre à l’un des critères ci-dessous :

  • L’enfant est déscolarisé depuis un an ou plus
  • L’enfant est orphelin de père et/ou de mère
  • L’enfant vite dans une famille dont les revenus financiers sont extrêmement précaires
  • L’enfant est victime du trafic

L’école étant terminée, l’AA-SV ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin et se projette dans la construction de latrines annexée à l’école. L’Association des Saturnales 2017 souhaite soutenir financièrement de ce projet. Nous souhaitons financer l’entièreté des frais de construction des latrines.

La valeur de ce projet est évaluée à 5’000 CHF.